bandeau-titre-haut

Rob
Hopkins
Olivier
Roellinger
Anne-Sophie
Novel
Marion
Gervais
Marc
Dufumier
Marie
Arnould
Jacques
Caplat
Jean-Guy
Henckel
Louis Albert
De Broglie

Entrée gratuite et réservation fortement conseillée.

 LES INVITÉS DE LA BIO DANS LES ÉTOILES 2017

 

 

Rob Hopkins

Un jour de l’année 2005, Rob Hopkins, simple citoyen britannique, sort de chez lui et part frapper à la porte de ses voisins, dans la petite ville de Totnes. Il leur propose rien de moins que se réunir pour organiser une nouvelle économie à l’échelle de leur territoire. Un nouveau modèle, la Ville en Transition, à partir des atouts disponibles localement : ne plus attendre que les aliments arrivent du bout du monde à grand renfort de pétrole, mais mettre en place des circuits courts et cultiver toutes les terres disponibles (jardins, toits, squares municipaux…) ; ne plus déplorer la pollution, mais regrouper ses concitoyens autour d’un projet de coopérative d’énergies renouvelables de proximité ; ne plus fulminer à propos des banques et de la Bourse, mais adopter une monnaie locale etc. Son expérience a fait ses preuves à Totnes et s’est répandue dans 1 200 villes de 47 pays.

   

Olivier Roellinger

Olivier Roellinger obtient sa première étoile au guide Michelin en 1984, et la deuxième en 1988, 19 sur 20 au guide Gault et Millau de 1990. En 2006, il est le seul promu à la troisième étoile. Il est connu pour sa combinaison d’ingrédients locaux et épices,  dont il recherche la plus belle qualité, en privilégiant les cultures bio et le commerce équitable. Cet homme discret – l’un des trois à avoir notamment rendu ses étoiles – a néanmoins contribué, avec d’autres, à l’inscription des arts culinaires au sens large du terme au patrimoine immatériel de l’Unesco. « La Ferme du Vent » crée à Cancale en Bretagne est venue s’ajouter aux« Maisons de Bricourt », déjà célèbres dans le monde.

   

Anne-Sophie Novel

Anne-Sophie Novel est docteur en économie, journaliste spécialisée dans le développement durable, l’innovation sociale et l’économie collaborative. Elle travaille pour Le Monde, Le 1 Hebdo, We Demain, Kaizen, RFI et conseille depuis juin 2016 l’émission de Frédéric Lopez 1001 Vies, sur France 2. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’économie collaborative, elle intervient comme experte ou anime nombre de conférences sur les modes de vie alternatifs. Fondatrice de l’association Ecolo-Info en 2006, elle mène aussi le projet Place to B en 2015 afin de promouvoir un “journalisme d’impact” et une nouvelle manière de parler d’écologie dans les médias.

   

Marc Dufumier

Marc Dufumier est agronome, et enseignant-chercheur français à la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech professeur émérite à AgroParisTech. Auteur d’ouvrages et initiateur de programmes de développement agricole (1), il milite pour que chacun bénéficie d’une agriculture de qualité, débarrassée de la production industrielle. Il a été impliqué dans la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de nombreux projets et programmes de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans les pays du Sud (tiers-monde).

 

   

Marie Arnould

Marie Arnould est rédactrice en chef des 4 Saisons du jardin bio. Longtemps engagée au sein de l’association SOS Loire vivante, elle s’est battue pour l’abandon de deux barrages sur la Loire et la protection du saumon, emblème d’un écosystème vivant. C’est à Alpes magazine qu’elle découvre les rouages du journalisme et approfondit ses connaissances en environnement sur le terrain, en reportage. Elle devient par la suite rédactrice en chef du magazine Forêts puis des 4 Saisons du jardin bio. Marie Arnoud aime transmettre sa passion pour la nature et son engagement en faveur de l’écologie sans discours moralisateur.

   

Philippe Desbrosses

Philippe Desbrosses est l’un des parrains de la Fondation Ekibio. Agriculteur, il est le fondateur du Centre Pilote de la Ferme de Sainte-Marthe. Docteur en Sciences de l’Environnement et expert consultant auprès de l’Union Européenne, il a également co-Fondé les principaux mouvements d’agriculture biologique en France et en Europe. Il est président-fondateur de l’association Intelligence Verte et fut également Président de la Commission Nationale du Label AB, au Ministère de l’Agriculture jusqu’en 2007 et chargé de mission auprès du gouvernement français pour la mise en œuvre du programme national Agriculture Biologique (Grenelle de l’Environnement). Philippe Desbrosses a publié de nombreux ouvrages dont Manifeste pour un retour à la Terre préfacé par Edgar Morin ou encore Face à l’Univers livre collectif avec l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan, Matthieu Ricard et Jean-Marie Pelt notamment.

   

Jacques Caplat

Ethnologue, géographe et fils d’un petit éleveur Jacques Caplat est l’auteur de plusieurs rapports nationaux sur l’agriculture biologique et de « L’agriculture biologique pour nourrir l’humanité » (Actes Sud, 2012) et de « Changeons d’agriculture – Réussir la transition » (Actes Sud, 2014). Il a été successivement technicien de terrain, chargé de mission à la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et impliqué dans des projets internationaux (notamment au Nord-Bénin). Il a animé pendant quatre ans le groupe d’experts français sur les semences biologiques », et participé au groupe de concertation sur les OGM » du Commissariat général au plan, ainsi qu’aux prémices du groupe Écophyto. Jacques Caplat fut l’un des co- fondateurs du Réseau Semences Paysannes, et est administrateur de l’association Agir Pour l’Environnement.

   

Jean-Guy Henckel

Alors qu’il cherche une solution pour redonner un emploi à des personnes entraînées vers l’exclusion Jean-Guy Henckel crée en 1991 le premier Jardin de Cocagne, un concept alliant le principe des circuits courts de distribution, l’insertion par le travail pour des personnes en grande précarité, et enfin le cahier des charges de l’agriculture biologique. Rapidement, ces Jardins suscitent l’intérêt de nombreuses personnes dans toute la France, et en quelques années, 50 Jardins de Cocagne sont créés. Pour favoriser leur développement, le Réseau Cocagne est constitué en 1999. Toujours en expansion, il compte aujourd’hui près de 130 entreprises solidaires. En 2016, environ 5000 personnes sont employées. Plus de la moitié des jardiniers intègre à l’issue un travail ou une formation professionnelle. Chaque semaine, ce sont 22 000 familles d’adhérents- consommateurs qui reçoivent leur panier de légumes biologiques.

   
 

Louis Albert De Broglie

En 1992 Louis Albert de Broglie qu’on appelle ‘Le Prince Jardinier’  rachète le Château-hôtel de la Bourdaisière, situé en Touraine, dont il fait un laboratoire et un lieu d’expérimentation de ses convictions naissantes : en 1996, il y créée le Conservatoire national de la Tomate (agréé par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées) qui cultive aujourd’hui plus de 670 variétés de tomates. Il lance également, en 2013, un projet de micro ferme expérimentale en agroécologie inspirée par la permaculture. En rachetant Deyrolle en 2001, il souhaite redonner à cette institution légendaire fondée en 1831 sa vocation pédagogique. En parallèle, son goût pour la transmission le conduit à fonder en 2007 Deyrolle pour l’Avenir, entité qui reprend le principe de la pédagogie par l’image chère à Deyrolle et développe une collection de 150 nouvelles planches sur les sujets environnementaux et sociétaux contemporains, qui fait l’objet d’expositions et de développements numériques.